Sarthe

A l'affiche

JDE Edition Sarthe 72

Sotrapid. La croissance passe par les bio-carburants

ajouté le 3 février 2012  -  - Mots clés : Actualité, Entreprise du mois, Sotrapid, Résultats, Emploi

  • Agrandir le texte
  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Réduire le texte
  • Envoyez l'article à un ami
  • Imprimez l'article
  • Flux RSS
  • L'article au format PDF
  • Ajoutez cet article
  • Réagissez à cet article
  • Partager l'article sur Facebook
  • Partager l'article sur Twitter
Selon Jean-Luc Catanzaro (à droite), le transport de bio-carburants chea Sotrapid a progressé de 17% entre 2010 et 2011, contre 3,5% pour le carburant traditionnel sur la même période.

Malgré un marché du carburant en stagnation, le transporteur de matières dangereuses Sotrapid progresse depuis cinq ans. En 2012, l'entreprise d'Arnage veut poursuivre son développement sur le transport de bio-carburants.

Spécialiste du transport de produits pétroliers et chimiques, Sotrapid veut remplir ses citernes de bio-carburants. L'entreprise familiale dirigée par Hubert Dupont connaît depuis plusieurs années une phase de croissance sur ses différentes activités et affiche en conséquence un chiffre d'affaires 2011 de 17M€ contre 15,3M€ en 2010. Car outre le transport en citerne, la société a également étendu son activité dans les années 90 au stockage de fioul domestique pour la grande distribution et au transport de béton prêt à l'emploi. Et si le transport de liquides représente 70% de ses revenus, Sotrapid réalise également un quart de son activité sur le transport de béton en vrac. «Entre2010 et2011, nous avons progressé de 25% sur le béton et de 3,5% sur le carburant. Sur la niche des bio-carburants, cette progression était de 17%», détaille Jean-Luc Catanzaro, directeur général de l'entreprise d'Arnage.

Ralentissement sur le marché des carburants
Force est de constater que sur son marché historique du carburant, les volumes stagnent. «En effet, le gâteau ne grossit pas, mais on en prend des parts grâce aux services et à notre réactivité». Sotrapid quadrille en effet le quart nord-ouest de la France avec ses dépôts intermédiaires, lui permettant ainsi la souplesse nécessaire vis-à-vis de ses clients de la grande distribution. «Néanmoins, la douceur du climat fait que l'activité fioul domestique ralentit. Jusque-là, nous avons stabilisé l'activité carburants tout en restant actifs commercialement, mais nos velléités se situent sur le béton et les bio-carburants».

Segment des bio-carburants
Une piste sérieuse et un gâteau apetissant pour Sotrapid. La production de bio-carburants s'est en effet développée en France ces dernières années avec de gros investissements dans le montage de site de production. Sur cette niche, le transporteur sarthois se positionne sur le convoyage d'une partie de la matière première, éthanol et méthanol, à destination de clients industriels. «C'est un marché actif, qui n'est pas sous perfusion et qui devrait logiquement croître. On y va doucement. Ce sont les mêmes hommes et les mêmes machines sur les deux branches carburants», indique Jean-Luc Catanzaro.

«Développement raisonné»
Si l'intégration de petites structures dans le domaine du béton et du transport a permis à Sotrapid de prendre de l'ampleur, 2012 ne se placera pas sous le signe de la croissance externe. «Il n'y a pas d'opération en vue, y compris sur l'activité béton, compte tenu du manque de visibilité des acteurs du BTP. Nous privilégions dans l'entreprise un développement raisonné», poursuit le d-g. Les parts de marché acquises par Sotrapid ces dernières années ont fait grimper les effectifs, une quarantaine de personnes ayant été notamment recrutées en 2011. «Nous avons rencontré des difficultés à pourvoir ces postes. Nous avons donc été amenés à recruter en dehors du métier, ce qui n'était pas dans la culture de l'entreprise». En tant que transporteur de matières dangereuses, Sotrapid doit en effet engager des conducteurs possédant des certificats spécifiques. Prenant le contre-pied de cette contrainte, l'entreprise a mis l'accent sur le recrutement des jeunes. «Neuf en un an et demi. Nous avons embauché également deux conductrices et deux bénéficiaires du RSA. Cette diversité amène une certaine fraîcheur dans l'entreprise», détaille Jean-Luc Catanzaro. Cette politique étant soutenue par le Conseil général de la Sarthe, Sotrapid bénéficie du soutien de l'institution sur la recherche de candidats et sur le financement de la formation. Fort de cette stratégie managériale, l'entreprise se tourne également vers l'environnement en mettant en place une démarche d'éco-conduite et attend sa certification de management environnementale. Car en mettant du bio dans ses citernes, Sotrapid entend indirectement affirmer son positionnement en temps qu'entreprise responsable.

Sotrapid


(Arnage) P-dg: Hubert Dupont D-g: Jean-Luc Catanzaro 225 salariés CA 2011: 17M€ 02 43 39 50 00 www.sotrapid.fr

Le marché Bien que la crise ait ralenti le développement des bio-carburants en Europe, les volumes commercialisés de bio-éthanol ont progressé de 44% en France en 2011. 6,25% du carburant consommé en France en 2009 était «vert». Un chiffre appelé à monter, puisque l'UE fixé à 10% la part de carburants verts dans les énergies consommées par le transport à l'horizon 2020. En 2009, les biocarburants ont généré 11,9 milliards d'euros de chiffre d'affaires dans les 27 pays de l'Union.

1935 Création d'une entreprise de négoce de bois, charbons et vins par Jean Dupont
1978 Spécialisation de l'entreprise dans le transport en citernes 1986 Création de la SA Sotrapid pour la seule activité de transports Années 90 Transport de béton et stockage de fioul 2012 Développement sur le créneau des bio-carburants

Cédric Menuet

JDE | Édition Sarthe 72 | 3 février 2012

Vos réactions 1 commentaire

  • bataille - commentaire ajouté le 03 février 2012 à 10h04
    une aide au transport
    REACH et CLP.

    À l’issue de sept années de consultation étendue, le règlement REACH a été adopté en décembre 2006. Le règlement REACH est le texte législatif le plus ambitieux au monde en ce qui concerne les substances chimiques. Au début de 2009, REACH a été complété par un règlement sur la classification, l\'étiquetage et l\'emballage (CLP)

    l\'enjeu est très simple : 3000 à 4000 décès seront ainsi évités en Europe chaque année,

    si REACH arrive à faire baisser le nombre de maladies liées aux produits chimique de

    10% , les bénéfices en matières de Santé seraient estimés a 50 milliards d\'euros sur

    30 ans.



    ........................................................................................................................................

    La commission Européenne a mis en vigueur le 2 février 2009. Un nouveau règlement sur les substances dangereuses appelé le Règlement CLP

    Ce nouveau règlement est obligatoire depuis le 01 Décembre 2010.
    Il est issu du SGH,( Système Général Harmonisé )et sera mondial (ONU Il est destiné a mettre à la portée de chaque individu dans le Monde, la connaissance nécessaire pour sa sécurité envers les Matières Dangereuses.

    Ce règlement est traduit par le logiciel INFOBAT en 23 langues parlées dans les 27 Pays de l’Europe et comporte
    9000 substances adaptées au règlement CLP
    premier logiciel européen en location / vente sur le CLP / REACH / SGH

    Il est adapté au règlement REACH avec formulaire d’envoi direct à ECHA ,chaque substance sera accompagnée de sa fiche de Sécurité ( FDS ) les CMR ( produits Cancérigènes , Mutagènes et anti- Reproductifs sont enregistrés

    Services intéressés : environnement, industries, sécurité, transports terrestre, aérien, ferroviaire et routier. Santé ,SDI , pompiers , Sécurité Civile , Préfectures , Mairies ..etc

    SITE WEB : http://www.infobat-webmaster.com/

    pour entrer dans le site , suivre les indications rubrique contact

Masquer toutes les réactions

Votre commentaire

Votre commentaire


Vos réactions 1 commentaire

  • bataille : une aide au transport - REACH et CLP.

    À l’issue de sept années de consultation étendue, le règlement REACH a été adopté en décembre 2006. Le règlement REACH est le texte législatif le plus ambitieux au monde en ce qui concerne les substances chimiques. Au début de 2009, REACH a été complété ...

Lire toutes les réactions

Hors-Série Green Business - Avril 2014


Fichier excel
Palmares de votre région


Palmarès des entreprises 2013

Hors-Série Palmares des entreprises - Novembre2013

Le journal en liseuse

JDE édition 44 - juin 2012

Espace abonnementpapier - web - packChoisissez votre formule


Besoin d'aide ?
Numéro Azur : 0810 500 301