Lorraine

L'Enquête

JDE Edition Lorraine

«Pas de lien de causalité direct»

ajouté le 8 juin 2012  -  - Mots clés : Actualité, Fait du mois, TGV Est, Strasbourg, Alsace, Impact, Economie

  • Agrandir le texte
  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Réduire le texte
  • Envoyez l'article à un ami
  • Imprimez l'article
  • Flux RSS
  • L'article au format PDF
  • Ajoutez cet article
  • Réagissez à cet article
  • Partager l'article sur Facebook
  • Partager l'article sur Twitter
«Pas de lien de causalité direct»


Existe-t-il un effet TGV sur les villes qu'il dessert ?
Dans la communauté scientifique, nous sommes d'accord pour dire qu'il n'y a pas d'effet TGV, pas de lien de causalité direct. Mais dans certains cas, il se produit des dynamiques positives sur des territoires, lorsque convergent des stratégies de politiques publiques et d'investissements privés.
Pourtant Lille et LeMans ont valeur d'exemple...
AuMans, il y a eu une politique extrêmement valorisante en accord avec le Département et la Région. Mais le quartier Novaxis aurait peut-être fonctionné sans le TGV. AuMans et à Lille, la commercialisation des bureaux a pris du temps, avec une typologie d'entreprises de type services et commerces courants. À Clairmarais à Reims, 70% des entreprises sont locales. Nous l'avons constaté dans notre enquête auprès d'une cinquantaine d'entre elles. On a donc affaire à une «relocalisation interne». Les critères d'implantation sont clairement l'offre de bureaux modernes, la proximité du centre-ville et de l'autoroute. Seulement 2 entreprises (sur les 32 qui ont répondu) citent le TGV.
L'effet TGV serait donc un mythe ?
Oui! Mais des dynamiques peuvent survenir lorsque les collectivités mènent des stratégies d'appropriation qui viennent conforter des anticipations d'investissements privés. Lille, LeMans, Reims ont bénéficié de ce jeu public-privé. En termes d'implantations d'entreprises, les acteurs déterminants ne sont pas les entreprises qui se localisent mais les promoteurs et les investisseurs. Pourquoi décident-ils d'investir dans ces gares et autour? L'hypothèse est que l'arrivée du TGV fait parler d'une ville; c'est un signal que cela bouge là. Le TGV peut aussi participer à une politique de communication efficace, c'est le cas en Alsace: on a beaucoup parlé de Strasbourg.

JDE | Édition Lorraine | 8 juin 2012

Vos réactions Aucun commentaire

Masquer toutes les réactions

Votre commentaire

Votre commentaire


Vos réactions Aucun commentaire

Lire toutes les réactions

Hors-Série Green Business - Avril 2014


Fichier excel
Palmares de votre région


Palmarès des entreprises 2013

Hors-Série Palmares des entreprises - Novembre2013

Le journal en liseuse

JDE édition 44 - juin 2012

Espace abonnementpapier - web - packChoisissez votre formule


Besoin d'aide ?
Numéro Azur : 0810 500 301