Loire-Atlantique

Leader

JDE Edition Loire-Atlantique 44

Élections CCI. Victoires de l'union... et de l'abstention

ajouté le 7 janvier 2011  -  - Mots clés : Actualité, Leader

  • Agrandir le texte
  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Réduire le texte
  • Envoyez l'article à un ami
  • Imprimez l'article
  • Flux RSS
  • L'article au format PDF
  • Ajoutez cet article
  • Réagissez à cet article
  • Partager l'article sur Facebook
  • Partager l'article sur Twitter
Aux côtés de Jean-François Gendron et Bruno Hug de Larauze, de nouvelles «têtes» font leur apparition à la CCI. De gauche à droite et de haut en bas:Lucette Planchenault (Imprimerie Planchenault), Benoît Van Ossel (Coteaux Nantais), Pascal Beillevaire (fromagerie Beillevaire), Gilles Cibert (La Pérouse), Christophe Desarthe (les Mariées de NR) et Pierre Woda (Faïencerie de Pornic) font ainsi leur entrée à la CCI de Nantes Saint-Nazaire.

L

'abstention.
Malgré la possibilité de voter pour la première fois par internet, ces dernières élections à la CCI de Nantes Saint-Nazaire ont été marquées par un très fort taux d'abstention de la part des chefs d'entreprise de Loire-Atlantique. Seuls 5.597 dirigeants sur 41.400 ont voté, soit un taux de participation de 13,6%, contre 24% en 2004.





Plébiscite de la liste Medef-CGPME-UPA.
La liste «Union des entrepreneurs» emmenée par le président sortant, Jean-François Gendron, dirigeant de Sotec Medical, a été plébiscitée. Elle rafle les 60 sièges alors que la CNDI (Coordination nationale des indépendants) n'obtient aucun élu. 17 de ses60élus seront également membres de la CCI régionale (CCIR). Les élections des présidents de la CCI de Nantes Saint-Nazaire et de la CCIR se dérouleront au cours du mois de janvier. Jean-François Gendron devrait retrouver son siège pour la première alors que Bruno Hug de Larauze devrait être porté à la tête de la seconde.

Nouveaux élus.
La liste plébiscitée faisait la part belle aux nouvelles figures puisqu'elle était renouvelée à 50% et très légèrement féminisée. Parmi les 60 membres élus, on ne compte que quatre femmes, contre une seule lors de la précédente mandature.

Bisbilles dans le Maine-et-Loire.
Si en Loire-Atlantique, Medef, CGPME et UPA ont fait cause commune, les élections chez nos voisins du Maine-et-Loire sont marquées par une belle cacophonie. Joël Freuchet et Éric Groud, tous deux représentants du Medef, se disputent la succession de Joël Blandin, sur fond de guerre des égos.

JDE | Édition Loire-Atlantique 44 | 7 janvier 2011

Vos réactions Aucun commentaire

Masquer toutes les réactions

Votre commentaire

Votre commentaire


Vos réactions Aucun commentaire

Lire toutes les réactions

Hors-Série Green Business - Avril 2014


Fichier excel
Palmares de votre région


Palmarès des entreprises 2013

Hors-Série Palmares des entreprises - Novembre2013

Le journal en liseuse

JDE édition 44 - juin 2012

Espace abonnementpapier - web - packChoisissez votre formule


Besoin d'aide ?
Numéro Azur : 0810 500 301