Côtes-d'Armor

L'Enquête

JDE Edition Côtes-d'Armor 22

Saint-Cast Port d'Armor. La plaisance se muscle à l'Est

ajouté le 3 juillet 2009  -  - Mots clés : Actualité, Fait du mois

  • Agrandir le texte
  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Réduire le texte
  • Envoyez l'article à un ami
  • Imprimez l'article
  • Flux RSS
  • L'article au format PDF
  • Ajoutez cet article
  • Réagissez à cet article
  • Partager l'article sur Facebook
  • Partager l'article sur Twitter
22 mois de travaux, 27,5 M? de budget, 850 places créées sur pontons, 250 au mouillage, 16.000 tirs de mines réalisés pour construire un bassin en eau profonde ouvert 24h/24, etc. La transformation et la modernisation du port de Saint-Cast resteront dans les annales de la plaisance comme le chantier portuaire le plus important entre2007 et2009

Démarrée au début de l'année 2000, l'extension du port de plaisance de Saint-Cast-le-Guildo est arrivée à son terme, le 2juillet dernier, avec la mise en service officielle du bassin en eau profonde d'une capacité de 850 places. Commence désormais une deuxième étape fondamentale. Celle de l'intégration économique de ce nouvel équipement dans son environnement, pour qu'il devienne un quartier de vie à part entière. Un chantier confié à la chambre de commerce et d'industrie, concessionnaire du nouvel ensemble pour les quarante années à venir.

Dossier réalisé par Julien Uguet

Moins de deux ans. C'est le temps qu'il aura fallu pour mener à bien la transformation du port de plaisance de Saint-Cast-le-Guildo, équipement vieillissant de 500 places en mouillage au fonctionnement artisanal, en un ensemble flambant neuf en eau profonde, accessible 24h/24, d'une capacité de 850 places sur pontons et 250 au mouillage. «C'est un véritable exploit technique qu'ont réalisé les cinq entreprises prestataires spécialisées dans les ouvrages maritimes, souligne Jannig Le Pévédic, directrice du service Mer au conseil général des Côtes-d'Armor, co-porteur du projet avec la commune de Saint-Cast-le-Guildo et la chambre de commerce et d'industrie. Le tout dans le respect d'une enveloppe budgétaire de 27,5M€, qui fait de ce chantier maritime le plus important de France sur la période 2007/2009.»

Pallier le manque de places
Mais Saint-Cast Port d'Armor entend avant tout répondre à la volonté de CG 22, porteur du projet, de poursuivre sa politique d'amélioration des infrastructures portuaires. Saint-Quay-Portrieux il y a 15 ans, Saint-Cast aujourd'hui, Le Légué demain. «Nous restons persuadés que l'espace maritime est l'un des principaux vecteurs de croissance de notre territoire dans les années à venir, confirme Michel Brémont, vice-président en charge des ports. Ce projet permet de pallier le manque de places dans le département (NDLR: on estime à 4.000 le nombre de demandes en attente), mais aussi de rééquilibrer le déficit entre l'ouest et l'est de la baie de Saint-Brieuc.»

Privilégier l'ancrage local
Pour exploiter ce nouveau port, le conseil général a cette fois choisi de faire appel au service d'un opérateur local... afin de ne pas reproduire l'erreur de casting de Saint-Quay Portrieux. Des cinq dossiers présentés dans le cadre de la délégation de service public, c'est celui de la Chambre de Commerce et d'Industrie des Côtes-d'Armor qui est sorti du lot. «Nous aurions pu conférer au port une dimension internationale, comme certains projets le proposaient, précise Michel Brémont. Nous avons privilégié l'ancrage local mis en avant par la CCI, le tout dans une logique d'exploitation durable du potentiel économique du site.» Un avis partagé par Gérard Le Bourhis, vice-président de la CCI 22 en charge des établissements gérés. «C'est une reconnaissance du travail mené par nos services depuis plusieurs années pour dynamiser la plaisance dans les Côtes-d'Armor. Cette troisième concession, après Pontrieux et Le Légué, permet à la chambre d'affirmer pleinement son ambition sur la filière nautique.»

Créer un quartier de vie
Saint-Cast Port d'Armor ne sera pas uniquement un outil dédié à la plaisance. Le site se fixe comme objectif, à l'horizon 2012, de constituer «un nouveau quartier de vie» pour Saint-Cast-le-Guildo. «Pas question d'en faire un hangar à bateau», confirme Alain Le Roux, directeur des établissements gérés à la chambre de commerce et d'industrie. Un véritable projet d'urbanisation des 4 ha de terre-pleins autour du bassin est dans les cartons. «Le cabinet Univers a été sollicité pour imaginer un concept architectural mêlant habitat, commerce et activité économique, confirme Jean Fernandez, maire de Saint-Cast-le-Guildo. Le développement durable des lieux, qui passera par une importante végétalisation des infrastructures et des bâtiments, est fondamental. Il n'est pas question de faire un Saint-Quay bis.»

Développer l'économie
Alors que le terre-plein des Vallets sera dédié au tourisme, celui des Cannevez, situé à l'extrémité, est amené à prendre une dimension technique. «Nous disposerons dès cette année d'un élévateur à bateau d'une capacité de 25 tonnes, d'une potence de levage et d'un ponton carburant, ajoute Alain Le Roux. Une aire de carénage va être rapidement mise en service. Et une zone dédiée aux entreprises complétera l'offre.» Environ 12M€ supplémentaires devraient être investis dans cette deuxième phase. Des travaux qui devraient durer encore plusieurs années. «Nous allons aller le plus vite possible pour éviter tout risque d'immobilisme du port.» L'enjeu est grand pour ne pas reproduire à Saint-Cast Port d'Armor les erreurs qui ont longtemps pénalisé la croissance bétonnée de son homologue situé à l'ouest, Saint-Quay Port d'Armor.

Rouxel Marine. «Un chantier maritime vital et nécessaire»

Outre l'entreprise Rouxel Marine de Saint-Cast (20 salariés), Philippe Rouxel gère deux autres chantiers à Etables-sur-Mer (Rouxel Nautic - 10 salariés) et à La Richardais (Dinan-Saint-Malo Nautisme - 4 salariés). L'ensemble pèse environ 10M€ de chiffre d'affaires.

Patron du chantier Rouxel Marine à l'entrée de Saint-Cast, Philippe Rouxel espère tirer pleinement profit du nouvel équipement. De nombreux projets sont dans les cartons. Entretien.
Quel regard porté vous sur l'extension du port de plaisance de Saint-Cast?
La société familiale Rouxel Marine est présente à Saint-Cast depuis 1976. La base arrière a, elle, été créée trois ans plus tard. Le coeur de notre activité se trouve ici même si nous conservons un magasin près de la capitainerie. Ce passé nous permet d'avoir une bonne connaissance du port de plaisance. En tant que chef d'entreprise, je ne peux que soutenir ce projet d'extension et de transformation.

Mais encore...
C'est un chantier vital pour le développement économique de notre territoire et de la filière plaisance dans le département. Il était nécessaire d'avoir davantage de places à l'Est des Côtes-d'Armor, car les gens avaient tendance à aller à Saint-Malo. J'ai d'ailleurs ouvert une antenne à La Richardais pour suivre ce mouvement. Saint-Cast Port d'Armor va rééquilibrer l'offre.
Ces deux années de travaux ont-elles perturbé votre activité?
Bien entendu. Comme tout le monde, nous avons connu des perturbations mais c'était le prix à payer pour disposer d'un équipement flambant neuf. Des clients ont reporté leur achat. Et à cela est venue s'ajouter la crise économique. Rouxel Marine s'est organisée en conséquence. L'entreprise a surtout réfléchi à la stratégie à mettre en oeuvre une fois le port en service.
Quelle est-elle?
L'entreprise doit trouver des relais de croissance puisque nous allons notamment être amputés d'une grande partie de notre activité de manutention sur le port. Nous allons tester la location de bateaux, un créneau jusqu'à présent peu exploité. Nous allons également pouvoir vendre de plus gros bateaux sur zone. Notre concession Jeanneau va nous y aider. Nous le faisions déjà mais les navires quittaient Saint-Cast pour des ports plus grands. Je réfléchis à une implantation sur le nouveau port, à condition que les prix de vente ou de location soient abordables. Dans tous les cas, nous allons gagner en service puisque, grâce aux pontons, l'accès aux navires des clients sera plus facile.
Des travaux sont également prévus dans votre base arrière?
Effectivement. Nous allons investir 200.000€ environ dans un nouvel atelier. Celui-ci sera pensé dans une logique de développement durable avec récupération de l'eau de pluie, panneaux solaires, etc. Le bâtiment principal va ainsi devenir un hall d'exposition pour séduire des clients potentiels. Enfin, une aire de carénage aux normes va être construite pour travailler dans des conditions optimales, notamment en période hivernale.

«Un port ancré dans son environnement»

Dominique Delamotte, maître de Saint-Cast Port d'Armor.

Maître du port de Saint-Cast depuis 1981, Dominique Delamotte attend avec impatience la mise en service du nouvel équipement géré par la chambre de commerce et d'industrie pour les 40 années à venir.
Avec cette extension, le port de Saint-Cast acquiert une nouvelle dimension. Comment appréhendez-vous ce nouveau challenge?
Avec sérénité et enthousiasme. Nous allons désormais nous appuyer sur un outil de travail moderne et performant tourné vers les usagers, qu'ils soient plaisanciers ou pêcheurs. Grâce au prolongement du môle de protection, Saint-Cast Port d'Armor va être beaucoup mieux protégé des vents et des courants qu'auparavant.
Les conditions de travail vont également évoluer?
La gestion des places va se professionnaliser à travers l'utilisation du logiciel de pilotage Amer, développé par la société Port Systems. Nous allons perdre moins de temps dans le suivi des emplacements libres, l'édition des contrats et la facturation des prestations. Cerise sur le gâteau, le premier équipement construit sur les quais sera la capitainerie, opérationnelle dans le courant de l'année 2010.
Votre équipe va également s'enrichir?
C'est nécessaire pour parvenir à gérer ce port en eau profonde ouvert 24h/24, 7 jours sur 7, et offrir un niveau de service élevé et constant aux usagers. Pour démarrer, nous allons tourner avec 6 à 7 personnes mais rapidement nous devrions être une équipe d'une dizaine de salariés équivalent temps plein.
Quels seront les atouts de Saint-Cast Port d'Armor?
C'est un équipement moderne avec une volonté de s'ancrer dans une logique de développement durable. Au niveau technique, nous allons disposer d'un élévateur à bateau d'une capacité de 25 tonnes, d'une potence de levage et d'un ponton carburant. Une aire de carénage va permettre de travailler dans des conditions respectueuses de l'environnement. Le tri des déchets va également être mieux coordonné. Le Wifi devrait rapidement faire son apparition.

LMB Marine. «Développer les activités de services»

Alain Carles, patron de LMB Marine, gère une équipe de 7 salariés. Son entreprise, concessionnaire Bénéteau, réalise 1,2M€ de chiffre d'affaires.

Alain Carles, P-dg de LMB Marine, va s'appuyer sur le nouveau port pour développer ses activités de services aux plaisanciers. Il va proposer pour cela des gammes clé en main.


Créée en 1979, la société LMB Marine est spécialisée dans la vente de bateaux, la maintenance et la manutention. Elle est également concessionnaire Bénéteau. Son patron depuis 2004, Alain Carles, voit d'un très bon oeil la mise en service de Saint-Cast Port d'Armor. «Pour notre filière, c'est une réelle opportunité car les dimensions et la nature de notre marché vont changer. Nous allons pouvoir vendre davantage de bateaux, qui seront également de plus grandes tailles. Après deux ans de travaux, qui n'ont pas été sans impact sur le business, la mise en service officielle du port est attendue avec impatience.»

Des packages clé en main
Pour répondre à cette nouvelle donne, LMB Marine entend jouer à fond la carte des services aux plaisanciers. «Nous allons proposer des packages clé en main qui iront du carénage à la maintenance en passant par les pleins d'essence ou l'approvisionnement en vivres du navire. La présence de pontons va nous faciliter de nombreuses tâches.» Côté projet à moyen terme, Alain Carles se montre prudent. «Je réfléchis à l'intérêt d'installer une annexe sur le port. Je préférerais un simple local de stockage de matériel de dépannage plutôt qu'un atelier de travail. Nos locaux actuels sont idéalement situés à l'entrée du bourg de Saint-Cast, près de l'Intermarché.»

Brasserie Newport Café. «Répondre aux attentes de la nouvelle clientèle»

Éric et Carole Forvieux, patron du Newport Café sur les quais, ont vécu au plus près les travaux du port de Saint-Cast. Ils attendent beaucoup de ce nouvel équipement.


Installés depuis 11 ans sur les quais du port de Saint-Cast, Éric et Carole Forvieux jugent, comme tous les commerçants de Saint-Cast-le-Guildo, que la modernisation du port de plaisance était un mal nécessaire. «Les deux années de travaux ont été compliquées à gérer. Nous avons perdu beaucoup de clientèle en saison, aux alentours de 30%.Nous espérons que la mise en service effective du port va inverser cette tendance.» Les époux Forvieux ont profité de cette période transitoire pour moderniser leur établissement. «Outre des remises aux normes nécessaires, nous avons changé début avril le nom du restaurant, autrefois Crêperie du Port, en Newport Café. Cette appellation correspond davantage à l'image brasserie que nous souhaitons véhiculer depuis l'évolution de notre carte.» Une offre de petit-déjeuner à l'anglaise a également été mise en place. «Le restaurant est désormais ouvert à partir de 7h30 pour répondre aux exigences de la nouvelle clientèle du port. Nous attendons beaucoup du futur projet urbain présenté récemment.»

Historique


Mars2000
Premières esquisses de l'extension du port de plaisance.
Juillet2006
La CCI 22 rejoint le syndicat mixte d'études et de réalisation du port de Saint-Cast, composé jusqu'alors de la commune de Saint-Cast-le-Guildo et du Conseil Général.
Septembre2007
Début des travaux. Le chantier est confié à cinq sociétés: Semen TP (44), TPC (50), Marc SA (29), EMCC (78) pour le gros oeuvre et Poralu (01) pour l'aménagement des pontons.
Mars2009
Mise en place des pontons et des réseaux.
Juillet2009
Inauguration officielle de Saint-Cast Port d'Armor.

Une résidence hôtelière en projet

Situé à l'entrée du port, le terre-plein des Vallets (1,5ha) va afficher une orientation touristique et commerciale. L'urbanisation prévoit la création d'une résidence hôtelière. «Ce projet était inscrit dans le dossier de DSP présenté, souligne Éric de Rancourt, directeur de la CCI. Pour des raisons de confidentialité de l'instruction, nous ne pouvions évoquer ce sujet avant d'avoir été retenu par le conseil général. La chambre a décidé de déléguer la construction et la gestion du futur établissement à un opérateur privé. L'appel d'offres devrait intervenir courant 2010.»

Saint-Cast Port d'Armor en chiffres

- Un chantier de 27,5 M? - 1,8km de pontons, pouvant accueillir 850 bateaux à quai - 250 places en mouillage - 20 places sur pontons pour les bateaux de pêche côtière - Un terre-plein de 3,5 ha dédié au tourisme et à l'activité économique - 330.000m³ de sable et de cailloux extraits auxquels s'ajoutent 500.000 m³ de matériaux amenés - 16.000 tirs de mines effectués pour réaliser le déroctage du bassin

JDE | Édition Côtes-d'Armor 22 | 3 juillet 2009

Vos réactions Aucun commentaire

Masquer toutes les réactions

Votre commentaire

Votre commentaire


Vos réactions Aucun commentaire

Lire toutes les réactions

Hors-Série Fomation et RH - Octobre 2014


Fichier excel
Palmares de votre région


Palmarès des entreprises 2013

Hors-Série Palmares des entreprises - Novembre2013

Le journal en liseuse

JDE édition 44 - juin 2012

Espace abonnementpapier - web - packChoisissez votre formule


Besoin d'aide ?
Numéro Azur : 0810 500 301