Côtes-d'Armor

A l'affiche

JDE Edition Côtes-d'Armor 22

Maac Hydraulic. Les vérins de Paimpol à l'export

ajouté le 5 juin 2009  -  - Mots clés : Actualité, Entreprise du mois

  • Agrandir le texte
  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Réduire le texte
  • Envoyez l'article à un ami
  • Imprimez l'article
  • Flux RSS
  • L'article au format PDF
  • Ajoutez cet article
  • Réagissez à cet article
  • Partager l'article sur Facebook
  • Partager l'article sur Twitter
Maac Hydraulic fabrique des vérins sur-mesure, notamment de très grandes tailles pour les écluses.

À Paimpol, l'entreprise Maac Hydraulic a décidé d'accélérer son développement à l'international pour limiter les effets de la crise qui touche actuellement le secteur industriel. Une stratégie audacieuse, que les dirigeants espèrent rapidement payante, pour ce spécialiste des vérins hydrauliques sur-mesure.

L'histoire de Maac Hydraulic a débuté juste après la 2e guerre mondiale, du côté de Guingamp. À l'époque, l'activité de l'entreprise, fondée par Jacques Agiman, est centrée sur tous les matériels d'automation et les processus dits cybernétiques! «L'anecdote veut que ce soit en testant par hasard un système de vérins sur un lit, pour faire remonter le sommier au niveau de la tête et des pieds, que Maac se soit lancée sur ce créneau des vérins aéronautiques puis hydrauliques, précise Jean-François Bory, P-dg de la structure depuis septembre2007. C'est rapidement devenu une véritable spécialité.» Le succès commercial est au rendez-vous et Maac connaît pendant plus de 30 ans une croissance exponentielle. Le groupe, dont le siège a été transféré à Neuilly Sur Seine, compte alors quatre sites industriels à Houilles, Guingamp, Paimpol et Vitrolles. Le chiffre d'affaires est à l'époque de 32millions de francs (5M€) pour 220 salariés.

Vente en appartement
Las! Des difficultés de trésorerie contraignent le groupe à déposer le bilan en 1982. Une location-gérance confiée à Albert Speurt est mise en place pour tenter de redresser l'entreprise. Malgré des investissements industriels conséquents et une réorganisation de ses activités, Maac ne parvient pas à sortir la tête de l'eau. La société est liquidée en décembre1990. S'ensuit une vente en appartement des activités du groupe créé 40 ans auparavant par Jacques Agiman. Alain Martineau, homme d'affaires parisien, rachète le site de Paimpol. Le siège social est transféré à Suresnes (92). Toujours malmenée, Maac ne devra son salut qu'à l'obtention d'un marché public militaire d'envergure en 1992: la fabrication de la manoeuvre du gouvernail et du système antiroulis du porte-avions Charles de Gaulle. «Le savoir-faire de l'entreprise a été pleinement mis en lumière.» L'équilibre financier est atteint en 1996 permettant à Maac d'investir massivement dans une modernisation de ses outils de production. Les machines à commandes numériques font alors leur entrée dans les 8.000m² du site de production. Fin 2006, la société compte 24 salariés et réalise un chiffre d'affaires de 2,4M€.

Cap sur l'export
Courant 2007, Jean-François Bory, associé au fonds d'investissement Bretagne Participations, prend les commandes de Maac Hydraulic. «Alain Martineau cherchait à vendre car son équipe commerciale partait en retraite. Mon ami Alain Brisat, qui dispose d'un véritable bagage au niveau commercial et export, a accepté de m'accompagner dans cette aventure. Le potentiel de Maac est là. À nous de savoir pleinement l'exploiter et le mettre en valeur. J'ai été frappé, en arrivant dans l'entreprise, par la formidable implication et la volonté de tous les salariés.» Jean-François Bory et son équipe ébauchent un plan de marché à l'horizon 2010. Augmenter la part des exportations en est la priorité nº1. «Nos vérins sont présents partout dans le monde. Que ce soit dans un port en Chine ou dans une cimenterie en Turquie. L'idée est de s'appuyer sur cette notoriété pour vendre en direct davantage de nos produits.» La diversification des compétences est aussi dans les cartons. «L'objectif est d'être capable de répondre à des projets plus globaux pour que la valeur ajoutée reste dans l'entreprise. C'est un travail de longue haleine mais nous l'espérons payant à moyen terme.

«L'export, une carte maîtresse»


Vous avez choisi de placer l'année 2009 sous le signe de l'export. Quels sont les fondements de cette stratégie?
Lorsque j'ai repris Maac Hydraulic en septembre2007, je m'étais fixé un planning sur trois ans. L'année 2008 a été une année d'adaptation pour connaître et réorganiser l'entreprise. 2009 est placée sous le signe du développement commercial en France mais surtout à l'étranger. Enfin, 2010 sera l'année de l'élargissement des compétences, une étape qui passera, si le plan de marche est respecté, par des acquisitions externes. La crise économique qui touche le secteur industriel français nous a obligés à accélérer notre stratégie export.
Comment se traduit-elle?
Nous avons décidé de cibler les pays de la grande couronne méditerranéenne. Dans ce sens, des partenariats de représentations commerciales, à travers des spécialistes dans leur pays de notre métier, ont été noués. Nous avons ainsi des relais au Maroc et en Tunisie. D'autres devraient suivre en Turquie, en Libye, etc. Ce sont des pays qui ont des projets en termes de grosses infrastructures nécessitant l'utilisation des vérins. Ce sont aussi des territoires solides au niveau financier.
Bretagne International a été un relais essentiel...
Effectivement, l'agence nous a facilité la vie en pilotant la prise de contact dans les pays visés. Notre dossier a également retenu l'attention de la Coface. Ce soutien est essentiel car une PME n'a pas les moyens de se développer seul à l'étranger. Et pour Maac, ce développement à l'international est une carte maîtresse dans la stratégie de croissance de l'entreprise.

L'équipe dirigeante

Jean-François Bory, président directeur général. %%%Alain Brisat, directeur commercial et export %%%Catherine Le Dauphin, responsable comptable et paye %%%Hervé Ormel, directeur technique et du bureau d'études.

Diplômé des Arts et Métiers, Jean-François Bory a travaillé 10 ans en Afrique pour le compte du commissariat à l'énergie atomique. De retour en France, cet auvergnat d'origine a travaillé pour le groupe Balloffet puis a exercé des missions de conseil auprès de plusieurs groupes industriels. Il a racheté Maac Hydraulic en 2007. Alain Brisat a, pendant plus de 20 ans, travaillé en tant que consultant indépendant en organisation d'entreprise. Par amitié pour Jean-François Bory, ce diplômé de commerce internationale à l'ESC Lyon a pris la direction commerciale et export de l'entreprise en septembre2007. Il partage son temps entre Paimpol et Nîmes, où réside sa famille. Catherine Le Dauphin est responsable comptable depuis novembre2008. Costarmoricaine, elle a travaillé auparavant pour plusieurs cabinets d'expertise-comptable et un laboratoire de recherche sur la fibre optique dans la région de Lannion. Hervé Ormel, originaire lui aussi des Côtes-d'Armor, est rentré chez Maac en 1990 en tant que responsable du bureau d'études. Titulaire d'un BTS conception des produits industriels, il est aujourd'hui le directeur technique de l'entreprise.

Maac Hydraulic en bref

- P-dg: Jean-François Bory - Siège social: 22 rue Pierre Mendès-France, ZI de Guerland, 22500 Paimpol - Activité: conception et fabrication de vérins hydrauliques sur-mesure. Les principaux marchés de l'entreprise sont l'industrie (sidérurgie, cimenterie, etc.), l'énergie (centrales hydroélectriques et nucléaires, écluses, barrages, etc.) et l'environnement (traitement des déchets, compactage, etc.) - 70% des produits sont exportés soit de manière directe, soit à travers des sociétés d'engineering pour lesquelles Maac intervient en tant que prestataire. L'entreprise dispose de représentations commerciales en Algérie et au Maroc. - Contact: 02.96.55.38.30 - www.maac-hydraulic.com

Historique


1946
Création de la société Matériel pour automatisation et application cybernétique (Maac) par Jacques Agiman à Guingamp.
1982
Premier dépôt de bilan
1991
Liquidation du groupe Maac. Reprise des actifs par l'homme d'affaires Alain Martineau.
2007
Reprise de l'entreprise par Jean-François Bory associé au fond d'investissement Bretagne Participations.

Julien Uguet

JDE | Édition Côtes-d'Armor 22 | 5 juin 2009

Vos réactions 1 commentaire

  • Jean-Louis - commentaire ajouté le 21 octobre 2010 à 19h35
    ancien responsable site de paimpol
    très heureux du développement de l\'entreprise, j\'ai toujours apprecié la collaboration et la valeur professionnelle de tous. C\'était tres agréable.

    Félicitations à Mr Hervé ORMEL pour le chemin parcouru au sein de l\'entreprise j\'espère pouvoir un jour venir saluer ceux avec qui j ai partagé mes années paimpolaises dont je garde un excellent souvenir

Masquer toutes les réactions

Votre commentaire

Votre commentaire


Vos réactions 1 commentaire

  • Jean-Louis : ancien responsable site de paimpol - très heureux du développement de l\'entreprise, j\'ai toujours apprecié la collaboration et la valeur professionnelle de tous. C\'était tres agréable.

    Félicitations à Mr Hervé ORMEL pour le chemin parcouru au sein de l\'entreprise j\'espère pouvoir un jour venir saluer ceux...

Lire toutes les réactions

Hors-Série Spécial mondial - Septembre 2014


Fichier excel
Palmares de votre région


Palmarès des entreprises 2013

Hors-Série Palmares des entreprises - Novembre2013

Le journal en liseuse

JDE édition 44 - juin 2012

Espace abonnementpapier - web - packChoisissez votre formule


Besoin d'aide ?
Numéro Azur : 0810 500 301