Côtes-d'Armor

A l'affiche

JDE Edition Côtes-d'Armor 22

Les Celliers Associés Du Val de Rance jusqu'au Japon

ajouté le 4 février 2011  -  - Mots clés : Actualité, Entreprise du mois

  • Agrandir le texte
  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Réduire le texte
  • Envoyez l'article à un ami
  • Imprimez l'article
  • Flux RSS
  • L'article au format PDF
  • Ajoutez cet article
  • Réagissez à cet article
  • Partager l'article sur Facebook
  • Partager l'article sur Twitter
Cidres, jus de pommes gazéifiés, limonade, etc. La coopérative Les Celliers Associés ne manque pas de projets pour développer son activité. Elle soutient cette dynamique par une modernisation de ses outils de production afin d'améliorer la qualité des produits finis.

La coopérative cidricole va investir près de 3M€ dans la modernisation de son usine. Une exigence pour soutenir une dynamique commerciale pleine d'ambition.

Fondée en 1953 par neuf producteurs de pommes à cidre de Pleudihen-sur-Rance, la coopérative cidricole, Les Celliers Associés, a le vent en poupe. «Nous avons la chance de nous appuyer sur près de 300 adhérents qui ont compris tout l'intérêt d'investir, sur le long terme, dans la modernisation des outils de transformation et dans des politiques commerciales actives, souligne Philippe Musellec, directeur général de la structure depuis 2008. À cela s'ajoute la très forte notoriété de notre marque Val de Rance, notamment sur le segment des crêperies où nous sommes leaders avec 50% de taux de pénétration.»

Un challenger en hausse annuelle de 15%
Avec près de 14 bouteilles produites par an, Les Celliers Associés font pourtant figure de petit dans le monde du cidre, devancé de loin par une autre coopérative, normande et multiproduits, Agrial, qui truste près de 80% du marché avec ses marques Loïc Raison ou Kerissac. «Avec 12% de parts de marché, nous sommes le deuxième opérateur français. Cette place nous oblige à constamment nous remettre en cause, à chercher de nouveaux débouchés.Grâce à ce travail constant, nous sommes en mesure d'afficher une hausse d'activité annuelle qui dépasse les 15% par an depuis deux exercices.»

Près de 3millions d'euros investis sur deux ans
Pour soutenir une dynamique commerciale ambitieuse, Les Celliers Associés auront déboursé près de trois millions d'euros entre2010 et2011. «La première phase se matérialise par l'extension de notre stock de produits finis, basé sur la zone de la Costardais. Nous sommes passés de 3.200m² à 4.800m².» Va suivre en juillet, l'installation de nouvelles presses. Exit le pressage des pommes sous toiles, place aux systèmes pneumatiques. «Nous allons obtenir un jus plus qualitatif avec un rendement augmenté de 50%. L'enveloppe consacrée à ce poste stratégique est de 1,1million d'euros.» La modernisation industrielle se poursuivra par un renforcement au niveau de l'embouteillage (palettiseur automatique, fardeleuse pour mise sous film plastique des bouteilles, etc.) et par diverses actions au niveau environnemental (traitement de l'eau, gestion des déchets). «Ce travail est un préalable pour soutenir nos projets en aval. Nous sommes déjà bons en amont, mais il était nécessaire de se renforcer.»

Co-branding et export pour doper les ventes
Car des initiatives commerciales, Les Celliers Associés n'en manquent pas. À commencer par le développement des cidres fermiers et artisanaux. «Nous le ferons sous la marque Val de Rance mais aussi avec des MDD, un créneau qui représente aujourd'hui 21% de nos débouchés.» Des projets de cobranding marketing sont également bien avancés avec Henriot ou la Mère Poulard (cf. ci-dessous). Reste l'export, l'un des chevaux de bataille de la coopérative. «Ce circuit représente 20% de nos volumes, porté à la fois par le cidre mais également par les jus de pommes gazéifiés.» Les Celliers Associés misent notamment sur le Japon où coopérative peut s'appuyer sur un ambassadeur de renom, breton de surcroît, Bertrand Larcher qui développe un concept de Breizh Café. «Il nous a ouverts de nombreuses portes. Cette rencontre a été une chance. À côté de ce pays majeur, nous sommes essentiellement présents en Allemagne sur le marché de caves et en Angleterre avec une présence chez Saintsbury.»

Du bio pour les jus de pommes gazéifiés
Sur le marché des jus de pommes gazéifiés, Philippe Musellec et ses équipes nourrissent de solides espoirs en Amérique du Nord. «Avec les marques Val de France aux USA et Paul Brassac au Canada, nous avons développé, là-bas, une véritable expertise sur le créneau du bio. Cette année, nous allons essayer de développer les ventes au Moyen-Orient. Le potentiel sur le sans alcool est très important.»

Les Celliers Associés


(Pleudihen-sur-Rance) Président: T.de Ferrand Dg: Philippe Musellec 50 salariés 290 producteurs adhérents Chiffres d'affaires 2010: 14millions d'euros celliers@valderance.com 06 80 88 10 48

«Un partenariat avec la Mère Poulard»

 Les Celliers Associés  Du Val de Rance jusqu'au Japon


Après la Cooperl dans les oeufs, vous lancez une marque cobrandée avec la Mère Poulard. Quelle est la logique de ce partenariat?
L'objectif est de s'appuyer sur cette licence pour développer une marque forte dans les linéaires de la grande distribution. L'idée est de conserver notre marque Val de Rance pour les marchés de la crêperie, où son taux de pénétration est très important, et pour les GMS du grand Ouest. À côté de cela, la Mère Poulard va nous permettre d'accéder à un marché national plus important, autre que celui que nous avons avec les MDD. Cette marque haut de gamme véhicule des valeurs fortes avec l'image très connue du Mont-Saint-Michel. Les premières commercialisations débuteront dans le courant du mois d'avril. Nous allons sûrement commencer par la région parisienne, chez Monoprix notamment.
Des projets également sur la limonade...
Effectivement. Nous avons développé ce savoir-faire depuis quelques années, essentiellement pour les cafés et restaurants qui la plébiscite. Nous lançons aujourd'hui notre propre marque en GMS. Elle s'appelle Breizh Limo. Leclerc, Système U et Intermarché l'ont déjà référencée.

Le marché Avec 14millions de bouteilles produites, dont 9millions de cidre, la coopérative Les Celliers Associés est le deuxième intervenant sur le marché français. Loin derrière la coopérative normande Agrial qui plafonne à près de 80% de parts de marché au travers de ses marques Loïc Raison ou Kerissac. Derrière, on retrouve de nombreux producteurs locaux comme les cidres Lebrun dans le Finistère ou le P'tit Faussé à Merdrignac. Val de Rance est toutefois la marque leader sur le segment des crêperies avec près de 50% de parts de marché.

1953 Création de la coopérative Les Celliers Associés à Pleudihen-sur-Rance par neuf producteurs locaux. 1991 Commercialisation des produits en GMS. 2000 Fabrication des premières marques de distributeurs. 2005 Diversification dans les jus de pommes gazéifiés et les limonades.

JDE | Édition Côtes-d'Armor 22 | 4 février 2011

Vos réactions 2 commentaires

  • Laur - commentaire ajouté le 01 septembre 2013 à 11h20
    Bio
    Les pommes utilisees pour le jus et le cidre, sont-elles de culture bio ?
  • Eric - commentaire ajouté le 04 février 2011 à 13h57
    superbe réussite
    Et en plus, leur cidre est délicieux

Masquer toutes les réactions

Votre commentaire

Votre commentaire


Vos réactions 2 commentaires

  • Laur : Bio - Les pommes utilisees pour le jus et le cidre, sont-elles de culture bio ?
  • Eric : superbe réussite - Et en plus, leur cidre est délicieux

Lire toutes les réactions

Hors-Série Guide des réseaux - Novembre 2014

Fichier excel
Palmares de votre région


Palmarès des entreprises 2014

Hors-Série Palmares des entreprises - Novembre2013

Le journal en liseuse

JDE édition 44 - juin 2012

Espace abonnementpapier - web - packChoisissez votre formule


Besoin d'aide ?
Numéro Azur : 0810 500 301